Hamilton: Sabotage to CN Line

Anonymous Submission to North Shore Counter-Info

As the Wet’suwet’en, the Mohawks of Tyendinaga, and Coast Salish people all burned injunctions handed down by colonial courts today, we thought to act in solidarity with  them.

Overnight, we burned a small road crossing signal box on the CN line. It’s default is to activate the road crossings if tripped, so no people were in danger.

We chose rail because it has a long history aiding in the colonization and confederation of Turtle Island and the displacement and death of Indigenous people with deep economic impacts. It is impossible to defend, even in the busy city – so tonight proves.

Fuck the state. Fuck the colonial courts. It’s time to stand up and shut shit down.

2 thoughts on “Hamilton: Sabotage to CN Line”

  1. i hadn’t heard about injunctions being burnt by coast salish folks, can you share some of the details around that?

  2. Pendant que les Wet’suwet’en, les Mohawks de Tyendinaga et les Salish du littoral ont tous brûlé les injonctions rendues par les tribunaux coloniaux aujourd’hui, nous avons pensé agir en solidarité avec eux.

    Pendant la nuit, nous avons brûlé un petit boîtier de signalisation de passage à niveau sur la ligne du CN. Par défaut, les passages à niveau sont activés en cas de déclenchement, de sorte qu’aucune personne n’était en danger.

    Nous avons choisi le rail parce qu’il a longuement contribué à la colonisation et de la confédération de l’île de la Tortue, ainsi qu’au déplacement et à la mort des populations indigènes, avec de graves conséquences économiques. Il est impossible de le défendre, même dans une ville très fréquentée – ce soir, nous en avons la preuve.

    Fuck l’État. Fuck les tribunaux coloniaux. Il est temps de se lever et de fermer le Canada.

Comments are closed.